• Les assassins de la route. (prose)

    Les assassins de la route !

    Je vais te salir Je vais te maudire. Je vais te vomir. Je vais t’insulter. Je vais te mépriser. Je vais… t’écrire :


    Je te rappelle les faits :

    le dimanche dernier, sur l’autoroute – en direction de Dunkerque… Tu sais Dunkerque, la ville de Jean Bart, Le fameux corsaire de Louis 14… Oui, sur cette autoroute qui traverse la Flandre française, où les gens sont réputés pour leur sang froid et leur calme… Tu as failli tuer, nous tuer, mon épouse et moi. Je roulais normalement à bonne vitesse sur cet axe très fréquenté. Ton copain, ou un concurrent, m’a doublé à vive allure par la gauche… et toi avec ton énorme voiture, surpuissante, tu m’as doublé par la droite, en même temps, en empruntant la voie d’urgence… Tu faisais la course et sans doute par orgueil, tu as triché, car tu n’es qu’un petit tricheur. Un médiocre, un bon à rien ! Tu ne t’es même pas rendu compte des risques que tu prenais. Comme un malade mental que tu dois être, tu as mis en danger la vie de plusieurs automobilistes – jeunes – vieux – hommes – femmes – enfants. Tu as failli répandre des douleurs, le malheur sur des dizaines de familles. Mais qui es-tu pour être aussi mauvais ? Mais, vois-tu pour des raisons qui me sont personnelles, j’ai été dressé à garder mon sang froid, j’ai bien réagi. Bien que pris en sandwich, aucune panique dans l’instant présent – Un léger coup de volant à gauche pour t’éviter. Pas trop brusque pour ne pas toucher la voiture de gauche, et toi, et l’autre fou vous êtes passés en trombe. Certes plus tard, une panique rétrospective m’a troublé. Pour un peu, je te dirais merci, car ce test m’a fait comprendre qu’à mon âge je n’étais pas encore pourri… moi ! Mais, toi, tu n’es qu’un lâche, qui se cache dans une voiture de luxe, où dans ta bulle dorée tu te crois tout permis. Sans doute possèdes-tu un super GPS intégré à cette voiture faite pour la course… Sans doute, comme d’autres as-tu repéré depuis un moment que les robots-flics n’étaient plus que la seule présence policière, digne de ce nom, sur nos routes. Alors, effectivement, quand on a si peu de morale, on peut tout se permettre entre deux robots… Impunité assurée !


    Parce que je suis impuissant devant la chienlit des routes, je ne puis te souhaiter qu’un accident, un vrai, où seul en cause, un bel accident, ton dernier, où tu vas agoniser de longs moments, où tu perdras ton sang goûte à goûte durant une désincarcération laborieuse, où tu appelleras ta mère, en pissant de peur. Et puis le monde sera délivré du piètre pirate que tu es…


    Je ne suis même pas certain que tu comprennes ces quelques lignes ; mais si au moins maintenant tu savais faire la différence entre un corsaire et un pirate….

    Je ne te salue pas.
    Léo – Biot -

     

    « Si j'avais 20 ansSans toi »
    Partager via Gmail

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mardi 13 Novembre 2018 à 13:45

    Bonjour Léo, j'aime ton article il est vrai, sans détours, je connais ces mordus de la vietesse il en passe plusieurs fois par jour sur notre petite route où du 50 est permis mais la plupart pousse sur le champignon et dépasse largemnt les 80, voire 100km / h.Il y a déjà eu des tués la dernière en date est morte projettée à plusieurs mètres par deux imbéciles qui faisaient aussi la course!Lorsque je dois traverser je regarde plusieurs fois à gauche à droite car il en arrive vite un auquel on ne s'attendait pas!, Merci pour ton billet, si seulement le malade qui faisait la course et qui a bien faillis faire plusieurs victime te lisait il saurais que la vie ne tient qu'à un fil parfois, bises

    2
    Mardi 13 Novembre 2018 à 13:55

    Merci pour ta coopération - J'avoue avoir eu très peur... après !!! - J'espère que tu auras des nouvelles de ta famille - Biz - Léo B 

    3
    Mardi 13 Novembre 2018 à 17:11

    Ils sont très nombreux sur les autoroutes. Il y a ceux qui font la course comme des c..s qu'ils sont et ceux qui traversent la France avec de la drogue dans la voiture, les fameux go fast. 

    Les voitures de la police ne savent pas les rattraper. 

    Je suis contente que vous ayez échappé à l'accident et ce coup de gueule est amplement justifié. 

    bonne semaine.

      • Mercredi 14 Novembre 2018 à 17:55

        Merci - Hé oui, il faut le vivre pour comprendre -  AF Léo B -

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter