• Partager via Gmail

    votre commentaire
  • LES AUTRES

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Si j’avais 20 ans…

    Si j’avais 20 ans…
    Je ne culpabiliserais pas devant mes rêves,
    Le potentiel de ma jeunesse me donnerait
    Cette force invisible qui se perd avec le temps.
    Je contemplerais le monde avec admiration.
    Je ne me laisserais pas entraîner
    Dans les idées funestes des faiseurs d’évènements.
    Je préparerais mon sac d’espérance,
    Pour infléchir le cours des choses.

    Si j’avais 20 ans…
    Mes outils… je les affûterais sagement,
    Par mes doutes, ma réflexion personnelle.
    Personne n’aurait le droit,
    De penser à ma place.
    Personne n’aurait le droit,
    De parler en mon nom.
    Personne n’aurait le droit,
    De troubler ma jeune conscience.
    Personne.

    Si j’avais 20 ans…
    Je me ferais un devoir de ne jamais laisser
    Mon esprit s’enfermer dans des croyances convenues.
    Au tamis de mon contrôle,
    Je passerais toutes ces poussières mensongères.
    Je creuserais en moi un puits de vérité,
    Où la tolérance serait mon eau pure.
    Je me défendrais d’admirer toutes ces idoles
    Symboles d’égarements et de sottises.

    Si j’avais 20 ans…
    J’oublierais sans nostalgie,
    Un apprentissage global et dépassé.
    J’interrogerais d’un simple regard
    Le ciel, la terre et mes amis.
    Je remonterais le fleuve sournois
    Qui voudrait m’anéantir dans l’océan.
    J’aurais l’audace de reconstruire
    Des cathédrales de mon temps.
    Si j’avais 20 ans…
    Mais j’ai perdu mes 20 ans, dans le temps !

    Léo Biot

     

    Partager via Gmail

    4 commentaires